Physiologie du flâneur

Physiologie du flâneur

1841
132 pages (temps de lecture estimé : 2h10min)

Descriptif : “Animal à deux pieds, sans plumes, à paletot, fumant et flânant”, le “parfait flâneur” se caractérise avant tout par de bonnes jambes, de bonnes oreilles et de bons yeux. Il entretient d’évidents rapports avec les physiologistes, d’où l’image soignée qu’en a donnée Louis Huart (1813-1865) qui, bien avant Baudelaire, le définit comme un peintre de la vie moderne déjà en proie au spleen parisien. Oisif et solitaire, le flâneur se promène sur les boulevards et “triomphe surtout dans les passages” où il contemple les affiches parisiennes, les caricatures, les vitrines ou encore les jeunes modistes. Sa totale liberté de mouvement est aussi une provocation héroïque adressée à “l’homme affairé” et à une capitale devenue obsédée par les “embellissements”. Animal urbain par excellence, le flâneur appartient à une espèce disparue. Urbanistes et architectes s’efforcent en vain de le réhabiliter.

Aubert, Lavigne (Paris)
1841
1841
© BnF collection ebooks 2015
Physiologie de l'étudiant
Physiologie de l'étudiant Louis Adrien Huart Littérature et classiques
Physiologie de la Lorette
Physiologie de la Lorette Maurice Alhoy Littérature et classiques
Physiologie du flâneur Physiologie du flâneur
Louis Adrien Huart
Littérature et classiques
Ajouter à une de mes bibliothèques
  • Créer une bibliothèque
  • Retirer de mes envies Ajouter à mes envies
Expand
00:00
0
Ajouter à une de mes playlists
  • Créer une playlist
  • Ajouter à la file d'attente
  • Retirer de mes envies Ajouter à mes envies
00:00
00:00
En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.